Quelle est la recommandation du Dispensaire sur la consommation de foie pendant la grossesse?

À la lumière d’études récentes, le Dispensaire recommande d’éviter de manger du foie jusqu’à la 12e semaine de grossesse, et de limiter la consommation à 75 grammes par semaine pour les trimestres suivants. Le foie de poulet ou le foie de porc sont préférés car leur teneur en rétinol (vitamine A préformée) est inférieure à celle du foie d’autres animaux ou poissons.

Le foie des animaux ou des poissons est très riche en rétinol, une substance tératogène qui augmente le risque de malformations chez le fœtus si la mère en consomme trop. Les femmes enceintes doivent donc être vigilantes quant à la consommation de foie. Notez que le risque de malformations congénitales causées par un excès de rétinol a été observé dans plusieurs études au cours du premier trimestre de la grossesse, lorsque les organes du fœtus se forment.

Après le premier trimestre, la consommation d’une portion de foie par semaine (75 g cuits), c’est-à-dire de la taille d’une paume, est réputée sûre. Cette quantité peut même aider à combler les besoins en fer et en vitamine A pour les femmes enceintes, en particulier pour celles à risque de carence en ces nutriments.

Les foies de poulet et de porc (Tableau de la teneur en rétinol du foie en français seulement) sont ceux dont la teneur en rétinol est la plus faible. Comme le rétinol est éliminé très lentement par l’organisme, il est préférable de sélectionner ces types de foie; ceux d’autres animaux (veau, bœuf, poisson, etc.) contiennent généralement des quantités de rétinol dépassant l’apport quotidien maximal recommandé.

Une étude a observé que les femmes enceintes à risque de carence en vitamines et minéraux (faible revenu, grossesses fréquentes, grossesses multiples ou allaitement pendant la grossesse) avaient de très faibles réserves de vitamine A. Une carence en vitamine A peut augmenter le risque d’anémie maternelle et le risque d’effets indésirables chez le fœtus.

Deux risques liés à une carence en vitamine A chez le fœtus ont récemment été observés dans des études: le risque que les reins soient trop petits et le risque accru de hernie diaphragmatique congénitale (malformation du diaphragme entraînant des problèmes pulmonaires). Cependant, il convient de noter que seules deux études ont fait ces observations: il en faudra davantage pour confirmer ces nouvelles données.

Le dispensaire accueille des femmes enceintes à faible revenu, souvent à risque de carences nutritionnelles. Lorsque les nutritionnistes constatent un apport insuffisant en fer ou en vitamine A dans l’alimentation d’une femme enceinte, ils peuvent recommander du foie de poulet ou de porc après le premier trimestre, à raison de 75 g par semaine ou moins.

Avertissement: méfiez-vous des produits dont les listes d’ingrédients indiquent la présence de « foie de volaille ». Derrière cette nomenclature peut se cacher le foie de dinde, extrêmement riche en rétinol. Choisissez des produits dont l’étiquette indique « foie de poulet ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.